IconCondition á Keflavik 9°c 2 m/s

Contrôle des passeports & espace Schengen

Qu’est-ce que la convention de Schengen ?
Les accords de Schengen assurent la libre circulation des personnes entre les États signataires de l’accord.

L’Islande, ainsi que 24 autres pays d’Europe, est signataire des accords de Schengen. Les autres pays sont : L’Allemagne, l’Autiche, la Belgique, le Danemark, l’Espagne, l’Estonie, la Finlande, la France, la Grèce, La Hongrie, l’Italie, la Lettonie, la Lituanie, le Luxembourg, Malte, la Norvège, les Pays-Bas, la Pologne, le Portugal, la République tchèque, la Slovénie, la Slovaquie, la Suède et la Suisse.
L’objectif des accords de Schengen est d’abolir les contrôles aux frontières au sein de l’espace Schengen, assurant ainsi la libre circulation des personnes d’un pays à l’autre.

Comment s’appliquent les accords de Schengen en Islande ?
Il est possible de voyager depuis un pays membre de l’espace Schengen vers l’Islande sans passeport. Cependant, il est requis d’avoir une pièce d’identité valide sur soi afin de pouvoir la produire aux autorités en cas de demande. Les voyageurs venant d’un pays qui ne délivre pas d’autre pièce d’identité que le passeport sont exigés de garder leur passeport sur eux à tout moment afin de pouvoir justifier de leur identité sur demande.

Dans tous les aéroports de l’espace Schengen, y compris au terminal Leifur Eirkisson de l’aéroport de Keflavik, les passagers volant vers un autre pays de l’espace Schengen sont séparés de ceux volant vers un pays non signataire. Tous les voyageurs qui entrent dans l’espace Schengen passent par le contrôle du passeport, mais celui-ci ne sera plus contrôlé tant que le voyageur ne sort pas de l’espace Schengen. Par exemple, les passagers en provenance ou à destination du Royaume-Uni ou des Etats-Unis (2 pays non signataires) seront contrôlés à leur entrée et sortie d’Islande. La mesure s’applique également aux passagers en transit qui ne quittent pas l’aéroport.

Bien que les citoyens des pays de l’espace Schengen sont libres de voyager d’un pays membre à l’autre, les autorisations de séjours sont sujettes aux régulations du pays en question ou aux régulations des pays de l’Espace Economique Européen (EEE).

Par quoi sont remplacés les contrôles à la frontière ?
L’un des objectifs des accords de Schengen est de lutter contre le crime et maintenir une coopération efficace entre les forces de police des pays membres. L’un des aspects de la coopération entre les forces de polices est la gestion d’une banque centrale de données. Cette base de données facilite le transfert des informations et améliore la coopération entre les autorités des pays membres. La police joue un rôle central dans les accords de Schengen, et lorsque l’abolition des contrôles à la frontière est entrée en jeu, cette coopération est devenue cruciale. La police peut à tout moment consulter la base de données pour des contrôles de routine, et la police joue un rôle central dans le succès des accords de Schengen.

Quels sont les droits des étrangers au sein de l’espace Schengen ?
Les accords de Schengen permettent aux personnes résidant légalement dans un des pays de l’espace Schengen de voyager librement dans d’autres pays signataires des accords sans contrôle à la frontière. Cette règle ne s’applique pas qu’aux citoyens des pays concernés, mais aussi aux étrangers. Ainsi, un étranger disposant d’un permis de séjour d’un pays de l’espace Schengen et ayant avec lui les documents l’attestant peut voyager librement dans l’espace Schengen sans autorisation particulière.

Quels sont les changements en ce qui concerne les visas ?
Un visa universel spécifique à tous les Etats membres remplace les anciens visas. Ce visa est valable dans tous les pays membres de l’espace Schengen. Il n’est donc pas nécessaire pour les personnes concernées de faire une demande de visa pour l’Islande. Dans le cas où l’Islande est la destination finale, les ambassades des autres pays membre des accords de Schengen sont autorisées à délivrer le visa au nom de l’Islande. Les informations concernant les ambassades offrant ce service sont disponibles sur le site du ministère des affaires étrangères de l’Islande.

Quelles conséquences pour l’aéroport de Keflavik ?
Depuis que l’Islande est devenue signataire des accords de Schengen, les passagers voyageant vers ou en provenance de pays non-membres de l’espace Schengen sont séparés de ceux voyageant vers ou en provenance de pays signataires. L’aéroport compte donc deux zones duty-free et deux aires de service, un dans chaque bâtiment du terminal Leifur Eiriksson.

Qu’est-ce qui ne change pas avec les accords de Schengen ?

Ayez toujours sur vous une pièce d’identité valide !
Cette pièce d’identité doit être reconnue par les autres Etats membres.

Pas de changement en ce qui concerne les permis de séjour ou de travail dans les pays membres !
Même si les voyageurs ne sont pas obligés de présenter un passeport, cela ne change pas les régulations en vigueur en ce qui concerne les permis de séjour et les permis de travail du pays d’accueil. Ainsi, ceux qui souhaitent rester plus de 3 mois dans un pays membre de l’espace Schengen doivent connaître les mesures en vigueur concernant l’immigration dans leur pays d’accueil. Au cas contraire, ils ces personnes pourraient dépasser la limite de séjour autorisée et seraient donc en situation irrégulière.

Pas de changement en ce qui concerne les contrôles de douane dans les pays membres !
Les mesures en force en ce qui concerne les contrôles de douane ne changent pas lorsqu’un pays devient membre de l’espace Schengen. Les voyageurs sont donc soumis aux mêmes contrôles douaniers à l’entrée du pays, que ce soit à l’aéroport de Keflavik ou dans n’importe quel port d’Islande. L’Islande n’étant pas membre de l’Union Européenne, les règles en ce qui concerne le duty-free ne changent pas.

Pour plus d’information sur la convention de Schengen :

Ministère des affaires étrangères
Raudararstigur 25
150 Reykjavík
Tel. 560 9900
Fax 568 4878
E-mail: postur@utn.stjr.is
www.utanrikisraduneytid.is

Ministère de la justice
Arnarhvoll
150 Reykjavik
Tel. 560 9010
Fax 552 7340
E-mail: postur@dkm.stjr.is
www.domsmalaraduneyti.is

Ministère en charge de l’immigration
Skógarhlíð 6
105 Reykjavik
Tel. 510 5400
Fax 562 3375
E-mail: utl@utl.is
www.utl.is

Inspired by Iceland